«Extra Low Shrinkage»

els (extra low shrinkage) est un composite microhybride photopolimérisable offrant une force de contraction de stress extrêmement basse ainsi qu’une très faible rétraction volumétrique. La compagnie Saremco est pionnière dans le domaine, avec sa technologie novatrice, et des tests cliniques confirment que son système permet d’effectuer des restaurations de qualité supérieure. els est le matériau de restauration directe le plus biocompatible qui soit, car il ne contient aucun comonomère à bas poids moléculaire, tel que HEMA et TEGDMA.


els clinical case 1
els clinical case 2
els clinical case 3
els clinical case 4
els clinical case 5

Ce que vous ne pouvez voir


Le «facteur-C» et son impact sur les restaurations composites directes

Tous les composites polymérisables subissent deux modifications lorsqu'ils sont photopolymérisés:

1) ils créent un stress (ou force de contraction)
2) leur volume change (rétraction)

Le stress de contraction et la rétraction volumétrique engendrés peuvent affaiblir ou briser l'adhésion dentinaire, provoquer de la sensibilité postopératoire, et dans les cas les plus graves, fracturer la dent. Le matériau idéal minimisera ces deux facteurs afin de prévenir le plus de problèmes possible, et les techniques d'application de composites par couches ont été développées de façon à compenser tout problème éventuel.

L'ampleur des défis reliés à la polymérisation des composites est exacerbée par la configuration de la cavité, aussi appelée «facteur C». Le facteur C se définit comme un ratio, soit celui de la surface d'adhésion par rapport à la surface non adhérée ou exempte de composite dans la préparation de la cavité. Ce ratio augmente dans les cavités s'apparentant à une boîte (Classe 1), où cinq parois sont adhérées et une seule surface est non adhérée. On obtient le ratio le plus bas lorsqu'il n'y a aucune paroi et une seule surface adhérée. Les valeurs du facteur C sont, en ordre croissant, 0.2, 0.5, 1.0, 2.0 et 5.0. Plus le ratio du facteur C est élevé, plus le potentiel d'un impact négatif causé par la rétraction volumétrique et le stress de contraction augmente.

La plupart des dentistes ont expérimenté la situation paradoxale d'avoir complété une obturation large de Classe II MODBL (facteur C le plus bas) en s'attendant à ce que le patient ressente de la sensibilité, ce qui n'était pas le cas, puis d'avoir complété une obturation de Classe I (facteur C le plus élevé) et été surpris par la sensibilité postopératoire. En fait, il n'y a rien de surprenant puisque les impacts négatifs de la rétraction du composite et du stress de contraction sont plus importants dans les obturations de Classe I et Classe III (facteur C supérieur).

Comportement du composite et de l'adhésion

Une bonne adhésion dentinaire est l'un des éléments clés pour assurer la viabilité à long terme des composites directs. Pour faire un raisonnement par analogie, on peut penser à du Velcro lorsqu'on pense à l'adhésion dentinaire. La dentine se comporte comme la partie crépue du Velcro (les bouclettes) et les adhésifs dentaires se comportent comme la partie rugueuse (les crochets). L'adhésif dentaire «adhère» à la dentine - il n'y a aucune adhésion chimique.

Une adhésion à une dentine peu profonde est plus prévisible puisqu'il y a plus de surface dentinaire pour favoriser l'adhésion. Dans le cas d'une dentine plus profonde, les tubules sont plus larges, ce qui réduit la surface d'adhésion disponible, et donc, les forces «adhésives» globales.

els sem1

Dentine peu profonde
els sem2

Dentine profonde


Par conséquent, les impacts de la rétraction volumétrique et du stress de contraction sont plus considérables dans les préparations de cavités profondes. Les forces générées durant la polymérisation du composite sont susceptibles de réduire l'adhésion de l'adhésif/du composite à la dentine, ce qui peut causer une sensibilité postopératoire et une adhésion défaillante. (1, 2)


(1) Boaro, L., Goncalves, F., Guimaraes, T., Ferracane, J., Pfeifer, C., and Braga, R. Sorption, solubility, shrinkage and mechanical properties of “low shrinkage” commercial resin composites. Dental Materials 29: 398-404, 2013.

(2) Pitel, M. Low-Shrink Compiste Resins: A Review of Their History, Strategies for Managing Shrinkage, and Clinical Significance. Compendium 34(8): 578- 588, September 2013.

Les avantages physiques d'els

Aucun autre composite sur le marché n'offre la combinaison exceptionnelle d'un faible stress de contraction conjuguée à une faible rétraction volumétrique qu'els..


Stress de contraction après 30 minutes (MPa)

els possèdent le plus faible stress de contraction que tout autre matériau offert.

els low contraction stress



Rétraction volumétrique (% vol.)

els figure parmi les meilleurs en matière de rétraction volumétrique

els low shrinkage

(Données par ACTA, Amsterdam, 2014-2015)



Relation entre le stress de contraction et la rétraction volumétrique après 30 minutes

Le diagramme de régression ci-dessous démontre à quel point els offre une performance supérieure lorsque ces deux facteurs sont pris en considération.

L'utilisation d'els et els flow augmentera vos chances de succès avec les restaurations directes, surtout celles qui possèdent un facteur C élevé.


(Données par ACTA, Amsterdam, 2014-2015)

Marques déposées de leurs manufacturiers respectifs
els acta graphic

Biocompatibilité

Tous les composites et les adhésifs dentaires offerts sur le marché renferment au moins un agent adhésif, et parfois deux, soit HEMA (un monomère) et TEGDMA (un comonomère): le HEMA, pour améliorer la réticulation, et le TEGDMA, comme diluant pour améliorer la manipulation. Il a été démontré que les composites libèrent du HEMA et du TEGDMA après la polymérisation, et des études ont révélé que le TEGDA et le HEMA endommagent les cellules humaines, même à des niveaux subtoxiques. (3, 4)

els est exempt de HEMA et de TEGDMA, par conséquent, aucun composé chimique n'est libéré dans les tissus.


(3) Paranjpe, A., Borbador, L.C.F., Wang, M., Hume, W.R., and Jewett, A. Resin Monomer 2-Hydroxyethyl Methacrylate (HEMA) is a Potent Inducer of Apoptic Cell Death in Human and Mouse Cells. J Dent Res 84(2):172-177, 2005

(4) Schweikl, H., Spagnuolo, G., and Schmalz, G. Genetic and Cellular Toxicology of Dental Resin Monomers. J Dent Res 85(10): 870-877, 2006




Composés libérés des différents composites dentaires

Comonomère détectés Comonomère détectés
Composites Eau distillé Méthanol
HEMA TEGDMA HEMA TEGDMA
els n.d.* n.d.* n.d.* n.d.*
Synergy Duo Shade n.d.* 104 ± 16 n.d.* 126 ± 23
Grandio n.d.* 36 ± 5 n.d.* 68 ± 12
Tetric Evo Ceram n.d.* 57 ± 12 496 ± 77 n.d.*
Venus n.d.* 197 ± 26 n.d.* 76 ± 7
Gradia n.d.* 123 ± 18 500 ± 66 62 ± 2
Premise n.d.* 48 ± 7 n.d.* 51 ± 9

*n.d. = non détecté (sous la limite de détection). Triphenylstibane a été détecté dans Tetric Evo Ceram (5 ± 2 µg/ml).

Des composés non convertis peuvent se libérer du composite et se propager dans le corps du patient. Cette étude a été évaluée afin de quantifier les composés qui se libèrent des différents composites dentaires.



Évaluation clinique à 12 et 24 mois

Teresa Bachanek, Université de Lublin

12 mois 24 mois
Forme de surface 96.06% a 94.12% a
Forme anatomique 94.49% a 92.65% a
Adaptation à la marge 95.27% a 91.48% a


Pourcentage des restaurations qui conservent leur statut Alpha conformément aux critères du Service de santé publique des États-Unis. Après 24 mois, aucune restauration (parmi les 124) n’a été considérée comme inacceptable (Charlie et Delta).



Absorption de l’eau et dissolution des composites dentaires

Dr. Maria Cattani-Lorente, Université de Genève

24h 7 jours
els 0.21 ± 0.02 0.60 ± 0.01
Tetric Evoceram*: 0.31 ± 0.03 0.56 ± 0.03
3M Filtek Supreme*: 0.84 ± 0.05 1.29 ± 0.07

*Marques déposées de leurs manufacturiers respectifs

Ce que vous pouvez voir

Il est certes important d'avoir des propriétés physiques idéales, mais un bon matériau doit aussi se distinguer par d'autres caractéristiques.

els has:

  • facile à manipuler
  • facile à polir
  • facile à sculpter
  • idéal pour toutes les classes de restaurations



Indications

Restaurations antérieures et postérieures de classes I à V. Peut aussi être utilisé pour la technique indirecte.



Avantages

  • Force de rétraction extrêmement basse
  • Réduction des risques de microfissures avec des restaurations MOD
  • Excellente tolérance biologique
  • Intégrité marginale
  • Facile à modeler
  • Position stable, même à 50° Celsius



Teintes offertes

A1, A2, A2 op, A3, A3 op, A3.5/B4, A4, A4 op, B1, B2, B3, C2, C3, C4, D3, IA, IB, IT, RB, RB op, SW, SW-, SW+

Données techniques

Résine 263 mg BisGMa / BisEMa
Contenue en minérau 737 mg/g BaAlBSi, silanized, ø 0,7 µm, max. 2,6 µm
Résistance à la lumière > 5 min à 11000 lux
Profondeur de photopolymérisation 2.8 mm en 20 s/ 2.9 mm en 40 s (A)
Résistance à la flexion 120 MPa
Module de flexion 9.0 GPa
Absorption de l'eau 0.21 % (24 h) / 0.60 % (7 d) (B)
Dissolution 0.03 % (24 h) / 0.09 % (7 d) (B)
Teintes conforme au guide VITA
Stabilisation de la couleur stable selon ISO
Radio-opacité 217% aluminium
Dureté de «Vickers» 68 (0.3 mm, 7 d) (C)
Dureté de «Barcol» 81
Stress de contraction à la polymérisation 2.6 MPa après 30 min.
Rétraction volumétrique 2.3 %
Taux d'usure 63 µm (60 d) (ACTA, ISO 14569-2) (D)
Consistance hautement visceux, pâte homogène
Apparance après polymérisation homogène, lisse et surfaces luisantes, structure compact
Conforme avec ISO 4049, DIN, ADA, BSI passé avec succès


(A) C.J. KLEVERLAAN, A.J. DE GEE, ACTA, 2002, unpublished
(B) Dr. Maria CATTANI, Universitiy of Geneva, 2005, unpublished
(C) Prof. Jean-Marc MEYER, University of Geneva, 2002, unpublished
(D) A. WERNER, A.J. DE GEE, ACTA, 2003, unpublished
ena hri Comme la NATURE le crée!
els Composite «Extra Low Shrinkage»
ena hri flow Formule «sans bulles»
els flow Composite fluide «Extra Low Shrinkage»
els bulkfill flow Composite fluide pour technique de remplissage
artiste nano composite Nanocomposite
simile Composite nanohybride
alert Composite condensable
fusio Composite fluide auto-adhésif
flow-it Composite fluide
solutions innovatrices pour votre succès